Projets de recherche

Des espaces publics accueillants pour les jeunes dans un contexte d’urbanisation rapide à Hanoi

Ce projet interdisciplinaire s’appuie sur un partenariat multisectoriel entre des chercheurs du Canada, du Vietnam et l’ONG HealthBridge, afin d’examiner la production et l’utilisation des espaces publics de Hanoi. Nous focalisons particulièrement sur les besoins des jeunes.

 Voir le résultat : http://www.hanoiyouthpublicspace.com/

Au
Nord comme au Sud, les villes font face au défi d’offrir des espaces
publics où les jeunes peuvent s’épanouir. Mais il est particulièrement
important de s’y attarder dans le contexte de développement urbain
rapide qui caractérise les villes asiatiques. À Hanoi,
on retrouve les plus importantes densités de population, alors que les
pratiques de planification des espaces publics demeurent très limitées.

Quelles ont été les évolutions qui ont marqué les espaces publics et leur accessibilité
dans la dernière décennie, caractérisée par une importante promotion de
l’urbanisation par le biais de diverses politiques publiques ? Comment
les jeunes utilisent-ils les espaces urbains existants ? Comment ces
usages participent-ils (ou non) à encourager leur entrée dans le monde
adulte ? Quels conflits de classe ou intergénérationnels
est-ce que cela peut générer ? Quelles mesures politiques peuvent
favoriser l’engagement positif des jeunes dans les espaces publics
urbains, tout en atténuant les conflits avec les autres utilisateurs ?

Participants à ce projet : J.A. Boudreau (INRS), L. Charton (INRS), S. Geertman (INRS), D. Labbé (U Montréal), Pham Thi Thanh Hien (UQAM), Thi Kieu Thanh Ha (HealthBridge), Nguyen Dang Anh (Vietnamese Academy of Social Sciences), Olivier Jacques (McGill), Alice Miquet (U Montréal).

VESPA en 360 Nouveautés

12.2009 | Reportage de Julien Rebotier

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

En savoir plus »



09.2013 | Danielle Labbé et Julie-Anne Boudreau

colloque Inter-Asian Connections IV- 3 -5 octobre

En savoir plus »


04.2012 | Reportage de Marilena Liguori

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

En savoir plus »